Restez près de l’arbre

image

Restez près de l'arbre - Par Kevin W. Pearson Pearson - EN VIDÉO.

La vision de Léhi de l'arbre de vie est une parabole d'une grande force sur le fait de persévérer jusqu'à la fin. Peu de temps avant la mort d'Heber J. Grant, alors président de l'Église, un des apôtres est allé lui rendre visite.

https://www.lds.org

 

Peu de temps avant la mort d’Heber J. Grant, alors président de l’Église, un des apôtres est allé lui rendre visite. Avant le départ du frère, le président Grant a dit dans sa prière : « Ô Dieu, bénis-moi afin que je ne perde pas mon témoignage et que je reste fidèle jusqu’à la fin1 ! Après avoir été président de l’Église pendant vingt-sept ans, c’était là sa prière fervente. Son exemple est un rappel marquant que, quel que soit son âge, personne n’est à l’abri de l’influence de Satan. Deux des outils les plus puissants de Satan sont la distraction et la tromperie.

La persévérance jusqu’à la fin est une caractéristique du vrai disciple et est essentielle pour obtenir la vie éternelle. Mais, lorsque nous rencontrons des épreuves et des difficultés, on nous dit souvent simplement de « tenir le coup ! » Je tiens à être bien clair : « Tenir le coup » n’est pas un principe de l’Évangile. Persévérer jusqu’à la fin signifie aller constamment au Christ et être rendu parfait en lui.

Si persévérer jusqu’à la fin est essentiel pour obtenir la vie éternelle, pourquoi avons-nous du mal à être fidèles ? Nous avons du mal lorsque nous sommes absorbés par des priorités concurrentes. Une obéissance occasionnelle et un engagement tiède affaiblissent la foi. Persévérer jusqu’à la fin nécessite un engagement total envers le Sauveur et nos alliances.

La vision de Léhi de l’arbre de vie est une parabole d’une grande force sur le fait de persévérer jusqu’à la fin. En vous aidant de la prière, étudiez le rêve de Léhi et méditez à son sujet ; ensuite, appliquez-le à vous-même. En le faisant, réfléchissez attentivement à ces six principes importants qui nous aident à persévérer jusqu’à la fin.

1. N’oubliez-pas de prier.

Nous commençons par Léhi qui est seul « dans un désert sombre et désolé2 ». Chacun de nous traverse des périodes de ténèbres et de solitude. « Quand la vie te désempare, frère, as-tu prié3 ? Suivez l’exemple d’Heber J. Grant. Priez pour avoir la force de persévérer jusqu’à la fin. Demandez à notre Père céleste : « Que désires-tu que je fasse de plus ? »

2. Allez au Christ et soyez rendus parfaits en lui

L’arbre de vie est le point central du rêve de Léhi. Tout pointe en direction de l’arbre de vie. L’arbre représente le Christ, qui est la manifestation claire de l’amour de Dieu. Le fruit représente son expiation infinie et est la grande preuve de l’amour de Dieu. La vie éternelle avec nos êtres chers est plus douce et plus désirable que tout. Pour obtenir ce don, nous devons « aller au Christ et être rendus parfaits en lui4 ». Il est « le chemin, la vérité et la vie5 ». Nous pouvons occuper notre vie à réussir et à bien faire mais, à la fin, si nous ne contractons pas et ne respectons pas fidèlement les alliances sacrées pour suivre le Christ, nous aurons totalement échoué.

3. Allez de l’avant avec foi

Il existe un chemin qui mène à l’arbre de vie, au Christ. Il est étroit et resserré, strict et exact. Les commandements de Dieu sont stricts mais pas restrictifs. Ils nous protègent des dangers spirituels et physiques, et nous empêchent de nous perdre.

L’obéissance édifie la foi au Christ. La foi est un principe d’action et de pouvoir. Suivre avec constance l’exemple du Sauveur procure de la force et de la capacité spirituelles. Sans le pouvoir fortifiant et habilitant de l’Expiation, il est impossible de rester sur le sentier et de persévérer.

Il faut « marcher résolument, avec constance dans le Christ6 ».

4. Le Livre de Mormon est la clé de la survie spirituelle

Le voyage de la vie est exigeant. Il est facile de se laisser distraire, de s’écarter du sentier et de se perdre. Les tribulations sont une partie inévitable et indispensable de notre progression éternelle. Lorsque survient l’adversité, ne laissez pas quelque chose que vous ne comprenez pas totalement détruire tout ce que vous connaissez. Soyez patient, cramponnez-vous à la vérité ; la compréhension viendra. Les épreuves sont comme un épais brouillard de ténèbres qui peut nous empêcher de voir et nous endurcir le cœur. À moins de nous tenir « continuellement avec fermeté7 » à la parole de Dieu et de la vivre, nous deviendrons spirituellement aveugles au lieu d’être tournés vers le spirituel. Sondez chaque jour le Livre de Mormon et les paroles des prophètes actuels, chaque jour, chaque jour, chaque jour ! C’est la clé pour survivre spirituellement et éviter la tromperie. Sans cela, nous sommes spirituellement perdus.

5. Ne vous laissez ni distraire ni tromper

Écouter, c’est prêter attention avec prudence. Écouter les gens qui ne croient pas au Christ ne vous aidera pas à le trouver. Rechercher la connaissance dans le spacieux édifice ne vous mènera pas à la vérité. Elle n’est pas publiée là-bas. Seul le Sauveur possède « les paroles de la vie éternelle8 ». Tout le reste n’est que des mots. Le grand et spacieux édifice symbolise « l’orgueil et les vaines imaginations9 » du monde, en d’autres termes, la distraction et la tromperie. Il est rempli de gens bien habillés qui donnent l’impression de tout avoir. Mais ils se moquent du Sauveur et des personnes qui le suivent. Ce sont des gens qui « apprennent toujours et ne peuvent jamais arriver à la connaissance de la vérité10 ». Ils sont peut-être politiquement corrects mais ils sont spirituellement perdus.

6. Restez près de l’arbre

Le message de Léhi est de rester près de l’arbre. Nous y restons parce que nous sommes convertis au Seigneur. Alma a enseigné : « Voici, il a changé leur cœur ; oui, il les a éveillés d’un profond sommeil, et ils se sont éveillés à Dieu11 ». Lorsque nous abandonnons notre cœur à Dieu, le Saint-Esprit change notre nature même, nous devenons profondément convertis au Seigneur et nous ne recherchons plus le spacieux édifice. Si nous arrêtons de faire les choses qui approfondissent notre conversion, nous régressons spirituellement. L’apostasie est l’inverse de la conversion.

Je m’adresse à tous les missionnaires, anciens et actuels : Frères et sœurs, vous ne pouvez tout simplement pas rentrer de mission, faire le grand saut dans Babylone et passer des heures sans fin à établir des scores futiles à des jeux vidéo sans tomber dans un sommeil spirituel. Vous ne pouvez pas non plus vous adonner à la pornographie en ligne et ignorer la vertu et la chasteté sans en subir des conséquences spirituelles graves. Si vous perdez l’Esprit, vous êtes perdus. Ne vous laissez ni distraire ni tromper.

Les vrais disciples continuent de s’éveiller à Dieu chaque jour par la prière personnelle sincère, l’étude sérieuse des Écritures, l’obéissance personnelle et le service désintéressé. Restez près de l’arbre et restez éveillés.

Il y a des années, sœur Pearson et moi avons été appelés à présider la mission de Tacoma, dans l’État de Washington. Cet appel était une surprise totale. Non sans nervosité, je suis allé voir le directeur général et le président de l’entreprise où j’étais employé et je les ai informés de mon appel en mission. Ils étaient visiblement contrariés de ma décision de quitter l’entreprise. Ils m’ont dit : « Quand avez-vous pris cette décision et pourquoi ne nous en avez-vous pas parlé plus tôt ? »

Dans un moment de clarté, une réponse profonde m’est venue à l’esprit. J’ai dit : « J’ai pris cette décision à dix-neuf ans, quand j’ai fait l’alliance sacrée avec Dieu dans le temple de suivre le Sauveur. J’ai bâti toute ma vie sur ces alliances et j’ai la ferme intention de les respecter aujourd’hui. »

Lorsque nous contractons des alliances avec Dieu, il n’y a pas de retour en arrière. Céder, renoncer et lâcher prise ne sont pas des options. Dans le royaume de Dieu, il y a une norme d’excellence pour l’exaltation. Elle requiert que nous soyons de vaillants disciples ! Il n’y a pas de place pour les disciples moyens ou satisfaits d’eux-mêmes. La moyenne est ennemie de l’excellence et un engagement moyen vous empêchera de persévérer jusqu’à la fin.

Si vous avez des difficultés, si vous êtes désorientés ou spirituellement perdus, je vous exhorte à faire la chose qui, je le sais, vous remettra sur les rails. Recommencez à étudier le Livre de Mormon en vous aidant de la prière, et appliquez ce qu’il enseigne chaque jour, chaque jour, chaque jour ! Je témoigne que l’immense pouvoir du Livre de Mormon changera votre vie et fortifiera votre détermination de suivre le Christ. Le Saint-Esprit changera votre cœur et vous aidera à voir les choses « telles qu’elles sont réellement12 ». Il vous montrera ce que vous devez faire ensuite. Voici la promesse que vous fait Néphi :

« Je leur dis que […] quiconque prêtait l’oreille à la parole de Dieu et s’y tenait fermement ne périrait jamais ; et [que] les tentations et les traits enflammés de l’adversaire ne pourraient pas non plus avoir le dessus sur lui au point de l’aveugler pour l’entraîner vers la destruction.

« C’est pourquoi, […] je les exhortai […] à faire attention à la parole de Dieu et à se souvenir de toujours garder ses commandements en tout13 »

Frères et sœurs, persévérer jusqu’à la fin est la grande épreuve du disciple. Notre engagement quotidien de disciple déterminera notre destinée éternelle. Éveillez-vous à Dieu, accrochez-vous à la vérité, respectez vos alliances sacrées du temple et restez près de l’arbre !

Je rends témoignage du Christ vivant et ressuscité. Je sais qu’il vit. Mon désir le plus grand est de demeurer loyal et fidèle jusqu’à la fin et de suivre son merveilleux exemple. Au nom sacré du Seigneur Jésus-Christ. Amen.