La construction du premier temple mormon de France avance à grands pas au Chesnay (Yvelines).
20/07/2015 à 17:06 par florie.cedolin

image

Gauche à droite : le bâtiment des bureaux administratifs, le temple, et la résidence hôtelière. Au centre, le futur jardin.
Le stade des fondations est largement dépassé. La construction du temple mormon, boulevard Saint-Antoine au Chesnay, avance bien. Le bâtiment sera d’ailleurs très solide, résistant par exemple aux séismes. Même si le risque est peu élevé en France, c’est l’une des règles des mormons. D’ailleurs, il y en a d’autres, qui font aussi que le chantier se déroule dans les meilleures conditions. «L’alcool et le tabac ne sont pas autorisés sur le chantier, rappelle Dominique Calmels, représentant des mormons en France. Nous sommes aussi très attentifs à l’évacuation des déchets. Et nous ne commençons pas trop tôt ni ne finissons trop tard pour ne pas gêner le voisinage.» Le projet comprend plusieurs bâtiments : le temple mais aussi un bâtiment qui accueillera des bureaux administratifs et un centre de généalogie ; une résidence hôtelière, prévue pour accueillir les visiteurs, ainsi qu’un jardin, au centre, qui sera public.
Le seul temple de France
Côté architecture là aussi, les mormons essaient de «respecter l’architecture locale». «Il y a vraiment tout style de temple dans le monde. Cela dépend notamment de la période de construction, poursuit Dominique Calmels. Par exemple, en ce moment, un autre temple est en construction à Kiev ; il ressemblera beaucoup à celui du Chesnay, alors que celui qui sera à Rome (également en chantier) sera totalement différent.» Ce premier temple français permettra surtout aux mormons de Bretagne et du centre de la France d’avoir un lieu où être accueillis, notamment pour les mariages. «Les mormons de Strasbourg ont tout intérêt à aller à Francfort (Allemagne) et ceux de Lyon à Bern (Suisse), qui sont plus proches que Paris.» Le temple chesnaysien devrait ainsi pour l’instant suffire aux mormons qui sont quelque 37 000 en France.